Concrètement, en quoi consiste le diagnostic termites ?

Concrètement, le diagnostic termites est l’un des contrôles obligatoires à effectuer avant la mise en vente de votre bien immobilier. Encore désigné par « état relatif à la présence de termites », il permet d’informer l’acquéreur sur la présence ou non des termites dans votre bâtiment.

Considéré comme nuisible en France, ces insectes xylophages représentent un vrai danger pour les meubles et autres installations en bois. C’est pourquoi, il est important que le preneur de votre bien soit conscient de ce danger avant l’achat.

Remarque : contrairement aux autres types de diagnostics immobiliers obligatoires en France, celui-ci se déroule également hors de votre bâtiment dans un rayon d’environ 10 mètres.

Comment se déroule ce diagnostic obligatoire ?

Avant de commencer, sachez que le terme obligatoire pour qualifier ce diagnostic est abusé dans certains cas. En effet, il serait correct de l’utiliser uniquement dans les zones où un arrêté préfectoral a été signé pour mentionner une infection des termites. Par contre, si vous êtes dans une ville « non marquée », le diagnostic termites devient facultatif.

Dans le cas où il est obligatoire, il doit être réalisé par un diagnostiqueur immobilier professionnel. Ce dernier doit être certifié par le CoFrAc (Comité français d’accréditation).

Une fois sur les lieux, le diagnostiqueur doit simplement inspecter visuellement les équipements en bois de votre appartement. Si des doutes persistent, ce dernier est autorisé à se servir d’un poinçon pour se rassurer de l’absence ou de la présence des termites.

Une fois le diagnostic terminé, le professionnel en charge dresse l’état relatif à la présence de termites qu’il remet au détenteur des lieux. Ce dernier devra à son tour l’associer au DDT qui sera transmis à l’acquéreur du bien.

Dans le cas où le diagnostic termites est positif dans vos locaux, vous êtes tenu d’informer votre mairie le plus rapidement possible. Si vous vous entêtez à ne pas traiter votre bien, la mairie de votre localité peut utiliser les moyens de pression pour vous forcer à le faire.

Défaut de diagnostic termites : à quoi s’en tenir

Le diagnostic termites a une durée de validité de 6 mois ! De ce fait, il est préférable de le faire peu avant la mise en vente de votre bien immobilier. Dans le cas où le DDT du bien à vendre ne contient pas les résultats de ce contrôle, l’acquéreur a le droit d’annuler l’opération de vente ou de demander une diminution du prix d’achat de votre bâtiment.

Remarque : pour la sécurité de votre bien, celle de ses occupants et celle de votre zone d’habitation, vous ne devez pas essayer de dissimuler une telle infestation parasitaire. Pensez plutôt à faire régulièrement votre diagnostic et à prendre les précautions pour éviter ses nuisibles.